3.Les seigneurs d'Hargnies

Hargnies avait les mêmes seigneurs qu' d'Aymeries, de 1334 à la Révolution

 

Ref:

René Duc de Loraine & de Bar , fils de Louys d' Anio Roi de Jérusalem & de Sicile » eftoit en ce temps Seigneur d'Aymeries, & de RaiJmes , terres & de Raimes, terres d'Haynau , après la mort de fon père ayant efté en défaut de relever les dîtes terres du Duc de Bourgoigne , comme Aduoüé & Gouverneur d'Haynau, il en donnât les fruids à Nicolas de Rollin fon Chancelier, pour les bons feruices qu'il luy auroit rendu; & quelque temps après ledit Chancelier acheta lefdites terres dudit René, & l'an 1434. il les releva dudit Duc de Bourgoigne, en rpréfence de plufieurs hommes de fiefs, comme fe voit par quantité de titres faits fur lei devoirs neceffaires;& ces terres font demeurées Depuis dans la Maifon de Rollin , comme fe voit par cette delcente fuivante .

Rolin

Voir généalogie descendante Rolin Nicolas
1430-1444-Nicolas Rolin Né en 1376 au sein d'une famille bourgeoise d'Autun, il épouse Marie Le Mairet, veuf il épousa Marie des Landes, mariage qui favorisa son entrée dans la bourgeoisie de Paris. En 1422, Nicolas Rolin fut nommé chancelier(seigneur d’Authume (Autun), d’Aymeries et de Raimes) de Philippe le Bon., duc de Bourgogne. (comte de Flandre et d'Artois en 1419, comte de Namur en 1429, duc de Brabant et de Limbourg en 1430, comte de Hainaut, de Hollande et deZélande en 1433, duc de Luxembourg en 1443). Veuf, il épouse en 1421, Guigone de Salins issue de la noblesse comtoise…
Il est également le fondateur, avec sa femme Guigone de Salins, des Hospices de Beaune, en
1443. Il crée en 1452 un nouvel ordre religieux : Les sœurs hospitalières de Beaune. C'est lui qui commande le polyptyque du Jugement dernier au peintre flamand Rogier van der Weyden, pour les hospices. Après avoir été l'un des piliers du traité d'Arras qui mis fin à la guerre de Cent ans, Il décède en 1462.
1444-1497 -Antoine ROLIN ou ROLLIN ou RAULIN (fils cadet de Nicolas de ROLLIN), chevalier, sire d’Aimeries, Lens et Antoing. Epoux Marie D’Ailly.
-Antoine Rolin fut grand Bailli du Hainaut de 1467 à 1497.( Chancellier du duc de Bourgogne, grand veneur et maréchal de Hainaut,) Il est l'époux de Marie d'Ailly du Quesnoy. Son fils Jean meurt avant lui et c'est donc son autre fils, Louis qui lui succède le quatre septembre 1497 seigneur d’Aymeries, Authume et Raismes. Inhumé en l’Eglise d’Aymeries : ou existe encore en mauvais état de conservation une pierre commémorative de Antoine Rolin seigneur d'Aymeries, mort en 1497, et de Marie d'Ailly, sa femme, morte en 1498

Le château fort d'Aymeries érigé sur la rive de la Sambre, côté Aulnoye, du fameux bâtard de Berlaymont, terreur du pays, est pris d'assaut par Antoine Rollin en 1490, Seigneur d'Aymeries, grand bailli du Hainaut,
1497-1528 -Louis Rollin(fils d’Antoine) décédé en 1529,seigneur d'Aimeries fonda en 1507, à Berlaimont, un couvent de filles hospitalières Il épouse Gilette de Berlaymont, dame de Hierges, Beauraing et Peruwelz. Elle décède le 14 décembre 1545 sans héritier direct. C'est le cousin de Gilette, Charles de Berlaymont, qui héritera par voie testamentaire .
1528-1566-Georges Rollin (neveu) seigneur d’Aymeries il épouse Anne de Hamal.
1556-1603 – Anne Rollin, dame d’Aymeries, dernière héritière de la descendance Rollin, décède sans succession
1603-1610-Jeanne de Rollin et Madeleine de Chambellan, cousines veuves de Anne Rollin.
1610-1615- Madeleine de Chambellan
1618-1621 Antoinette d’Épinac
1621-1635 Antoinette de Lestang
1635-1663 Marguerite de Lestang
1664-1687 Claude Henri de Rocca
1687-1693- Jeanne Claude Rocca

1693-1715 Pierre Bady
 : Pierre Bady avait pour parent Martin-Nicolas Bady, qui épousa avant 1679 Françoise Piérart, riche fermière des environs de Maubeuge, d'où sont venus plusieurs enfants, parmi lesquels : Charles-François, conseiller receveur des fermes du Roi à Avesnes, marié en 1735 à Marie-Madeleine Parel de Montaut, fille du commandant de la place  Michaud .
Pierre Bady, né à Dampreny et baptisé le 21 mars 1647,
sr d'Aymeries (terre qu'il acheta en 1693 à Jeanne-Claude de  Rocca), puis de Pont-sur-Sambre, Quartes, Hargnies, Sars- lez-Dourlers, mort à Aymeries le 25 novembre 1715 et enterré dans la chapelle Notre-Dame en l'église de Quartes près Maubeuge. Il fut grand bailli d'Avesnes et obtint la noblesse par acquisition d'une charge de conseiller secrétaire du Roi qui lui fut  concédée par lettres patentes du 3 mai 1693. (il fut créé chevalier aux éperons dorés et comte du palais de Latran par lettres du nonce en France le 20 mars 1694. Sa grande fortune fut gagnée dans l'entreprise des fortifications de Maubeuge qu'il dirigea de 1679 à 1689, comme architecte des bâtiments du Roi. C'est lui aussi qui commença, en 1713, le nouveau château d'Aymeries, à côté des vestiges de l’ancienne forteresse féodale. Il épousa à Namur, par contrat du 8 août 1671, Anne-Charlotte Bodart, fille de Lambert, née à Namur ; dont

  1. -Anne Marie, baptisée à Dampreny le 7 juin 1672, épousa  le 31 août 1693 le président de Verloys . Sans postérité.
  2. — Charles-Joseph,
  3. — Antoine-François,
  4. — Marie-Catherine, baptisée à Maubeuge le 5 septembre 1687, vivait encore en 1731, époque où elle acheta, avec sa sœur Anne, une partie de la seigneurie de Gosselies et de l'avouerie de Ransart.

1715-1730 Charles-Joseph Bady: écuyer, Sr d'Aymeries, Pont, Quartes, Hargnies, né à Maubeuge en 1680, grand bailli des États de la châtellerie de Lille, bourgeois de cette ville par achat du 2 décembre 1701, conseiller secrétaire du Roi par provision du 9 mai 1716, mort paroisse Saint-Maurice le 5 avril 1730 et inhumé derrière le chœur de cette église II épousa à Saint- Maurice, le 6 juin 1701, Marie-Claire Locart, fille de Théodore, et de Marie-Marguerite Lagache, née en 1680, morte le 17 janvier 1761
I. — Pierre-Joseph,
3, — Marie-Françoise-Xavière , baptisée à Saint-Étienne le 19 mai 1704, décédée le 13 avril 1706.

1715-1730 Nicolas Charles Joseph Bady
1730-1761 Pierre Joseph Bady
Pont-sur-Sambre dépendait de la seigneurie d'Aymeries que Gerard de Jauche vendit, en 1276, à Bauduin d'Avesnes. Béatrix fille de Bauduin, le transporta au comte de Luxembourg, Henri II, son époux. Elle fut ensuite possédée par le fils de cette princesse, l'empereur Henri VII. Jean de Bohème y succéda à la mort de Henri VII, décédé en 1313, la vendit, en 1334, au comte de Hainaut, la racheta plus lard avec les charges dont elle était grevée, et la transmit, en 1372, à l'empereur Charles IV, son fils.

Elle était, en 1407, en la possession de Louis, duc d'Anjou, roi de Sicile et de Jérusalem. En U34, elle fut vendue par René d'Anjou, le fils de Louis, au chancelier de Bourgogne Nicolas de Rollin. Elle passa, en 1603, de la maison de Rollin dans celle de Sainte Colombe, et plus tard, de celle-ci dans celle d'Epinac, puis dans celle de Rocca. Pierre Bady l'acheta . en 1693 , de Jeanne Claude de Rocca.

1761-1789 Marie Albertine Bady de Sainte Aldegonde En 1761, Albertine-Amélie Bady de Pont la porta la seigneurie dans la maison de Sainte-Aldegonde, et la laissa, en mourant, au comte Pierre-François de Sainte-Aldegonde, son fils, qui la possédait encore en 1789 (60).

Les Bady avaient leur sépulture dans l'église de Quarte, où leurs tombes ont été tellement mutilées qu'on ne déchiffre plus de la généralité des épilaphes qu'un petit nombre de mots ou de caractères sans suite.

Voir la généalogie des Bady